Le système simple flux consiste à mettre en dépression à l’aide d’un moteur d’extraction, différents locaux humides d’une habitation. La dépression ainsi créée assure que l'air humide ou chargé d'odeurs ne circule pas dans le reste de la construction. Cette application de ventilation nécessite des entrées d'air frais disposées judicieusement dans les pièces sèches (salon, chambres, salle à manger, bureau) afin de neutraliser la dépression effectuée dans les pièces humides. Le système apporte des inconvénients comme le rejet directement vers l'extérieur de l'air aux conditions intérieures, ce qui induit des pertes énergétiques importantes et Les grilles d'ouvertures peuvent engendrer un inconfort, par exemple en plein hiver car l’air frais est aux conditions extérieures. Pour l’étude et devis de votre simple flux remplissez le formulaire suivant.



POURQUOI VENTILER ? Nous passons la majorité de notre temps à l’intérieur. Or, la qualité de l’air dans les bâtiments est souvent moins bonne que celle à l’extérieur. La raison de ce constat est triple : tant les occupants que leurs diverses activités sont sources d’eau, de CO2 et d’autres polluants ; le bâtiment lui-même, le mobilier… sont également des sources de polluants ; les espaces clos favorisent l’accumulation des polluants. Une ventilation bien dimensionnée suffit à évacuer la plupart des polluants : le dioxyde de carbone CO2, la vapeur d’eau, les polluants divers émis par les matériaux de finition, les produits d’entretien ou les produits de beauté tels que les composés organiques volatiles. Ainsi, à la maison, au bureau ou au sein des entreprises, les incidences d'une bonne ventilation sont immédiates sur l'organisme de chacun, en atténuant la fatigue et en favorisant la concentration.

LA VENTILATION DECRITE CI-DESSOUS FAIT ACTUELLEMENT L'OBJET D'UNE PRIME DE 1.500€ EN REGION WALLONNE ET DE 3.500€ EN REGION BRUXELLOISE

Le système double flux est financièrement une bonne manière de ventiler son habitation compte tenu de la faible perte de chaleur que le système permet. En effet , pour éviter que l’évacuation de l’air vicié n'entraîne une perte considérable de chaleur/énergie précieuse durant la saison froide, un ‘récupérateur de chaleur’ permet à l’air vicié de transmettre de la chaleur à l’air neuf via un échangeur de chaleur, permettant, sans que les flux d'air ne se mélangent, de récupérer jusqu'à 95% de celle-ci.
(Voir le schéma ci-dessu)

Le système peut avoir un autre avantage non négligeable que l’on appelle « freecooling . »

Le principe est simple : un by-pass permet en été lorsque les températures extérieures sont plus fraiches que les températures intérieures, d’amener cet air frais directement dans l’habitation. Le bâtiment est donc rafraichi ;cela est en quelque sorte une climatisation naturelle.


Qu'on l'appelle puits Canadien ou puits Provençal, nous somme en présence de la même technique. Le puits Canadien consiste à faire passer l'air de renouvellement (avant qu'il ne pénètre dans l'habitation) par des tuyaux enterrés dans le sol à une profondeur d'au moins un mètre cinquante.

Comme l’explique le schéma

  • En hivers, le sol à cette profondeur est plus chaud que la température extérieure, l'air froid est alors préchauffé lors de son passage dans ce circuit sous terrain.
  • En été, c'est l'inverse, le sol est naturellement plus frais que l'air extérieur; celui ci, lors de son passage dans le puits Canadien va se refroidir de façon souvent surprenante.

En comparaison avec un système de climatisation :

  • Le cout de fonctionnement d’un puits canadien est 6 à 10 fois moins cher qu’une climatisation
  • Le système ne demande presque pas d’entretien
  • Meilleur pour la santé car l’air est hygrométriquement proche de celui de l’extérieur, permet aussi un renouvellement permanent de l’air. A l’inverse de la climatisation ou l’air est souvent trop sec et souvent en circuit fermé.
  • D’un point de vue écologique on bénéficie d’une énergie propre, gratuite et inépuisable.
  • Attention, le puits canadien ne permet pas un refroidissement comparable à une climatisation. Généralement, il permet un rabaissement de l’air du local de 6° max par rapport à la température extérieur en période estival.

Website Product By Espacenet SPRL ©2013 All right reserved

Retour en haut